Libreville, le |




Haine

Supporters de football : l’ONU lance une campagne pilote au Maroc pour contrer les discours de haine

Supporters de football : l’ONU lance une campagne pilote au Maroc pour contrer les discours de haine © 2022 D.R./GabonSoir

Les Nations Unies ont lancé cette semaine une campagne pilote au Maroc visant à sensibiliser aux effets toxiques du discours de haine et à encourager le public à le dénoncer et stopper sa propagation, en particulier sur les réseaux sociaux parmi les supporters du football, alors que la Coupe du monde de football se déroule actuellement au Qatar.

Sous le slogan « Signalez le Discours de Haine  » (Balligh An Khitab ElKarahiya), la campagne s’inscrit dans la continuité de la campagne mondiale des Nations Unies #NotoHate lancée en préparation de la toute première célébration par la communauté internationale de la Journée internationale de lutte contre les discours de haine le 18 juin de cette année. Le Maroc joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le discours de haine et dans la promotion du dialogue et de la compréhension entre les cultures et les civilisations.

Alors que les réseaux sociaux connaissent une inquiétante montée du discours de haine y compris parmi les supporters du football, la campagne vise à sensibiliser en expliquant le discours de haine et en mettant en garde contre ses effets psychologiques et physiques toxiques pour les individus et les communautés en partageant des histoires de victimes. Elle essaie également d’attirer l’attention sur le fait que le discours de haine ne reste pas confiné dans l’Internet et les plateformes de médias sociaux, et qu’il se propage dans la vie réelle menant souvent à la violence, comme en témoignent de nombreux événements tragiques à travers le monde.

Soutien de célébrités et d’influenceurs

Des célébrités, des influenceurs ainsi que des organisations de la société civile soutiennent la campagne en partageant des histoires sur les dommages réels causés par le discours de haine et en encourageant les supporters à le signaler en ligne.

« Partager une photo ou un commentaire qui peut avoir l’air innocent ou humoristique sur les réseaux sociaux peut souvent, causer un réel préjudice à des individus ou à des groupes », a déclaré Fethi Debbabi, Directeur du Centre d’information des Nations Unies à Rabat. « Dans le sport, il ne devrait y avoir aucune place pour les discours de haine et la violence, et la Coupe du monde offre, pour tous les supporters, une occasion d’union et de solidarité et pour élever les voix afin de faire taire les discours de haine ».

Les Nations Unies définissent le discours de haine comme « tout type de communication, qu’il s’agisse d’expression orale ou écrite ou de comportement, constituant une atteinte ou utilisant un langage péjoratif ou discriminatoire à l’égard d’une personne ou d’un groupe en raison de leur identité, en d’autres termes, de l’appartenance religieuse, de l’origine ethnique, de la nationalité, de la race, de la couleur de peau, de l’ascendance, du genre ou d’autres facteurs constitutifs de l’identité ».

Tout en reconnaissant la liberté d’expression en tant que droit humain, la campagne cherche s’emploie à capitaliser la popularité du football pour attirer l’attention sur les effets toxiques du discours de haine, en particulier sur Internet, et appeler à le contrer dans le monde virtuel et réel. Le sport doit unir les gens et encourager une concurrence loyale, et ne jamais devenir un espace pour les discours de haine, la discrimination et la violence.

L’initiative Vérifié

En juillet 2021, l’Assemblée générale des Nations Unies a souligné les préoccupations mondiales concernant « propagation et la prolifération exponentielles des discours de haine  » dans le monde et a adopté une résolution sur la « promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance ». La résolution a également proclamé le 18 juin Journée internationale de lutte contre les discours de haine.

La lutte contre le discours de haine nécessite une action soutenue à moyen et à long terme. Après cette phase de lancement, la campagne devrait étendre sa portée et son impact pour mobiliser une large participation. Sur la base des enseignements tirés, l’expérience pourrait être étendue à d’autres pays.

Les Nations Unies ont lancé l’initiative Verified (Vérifié) le 21 mai 2020 en réponse à l’augmentation alarmante de la désinformation et du discours de haine dans le monde, en particulier sur les réseaux sociaux. A travers cette initiative, l’ONU cherche à lutter contre la désinformation et les discours de haine en sensibilisant et en promouvant un usage intelligent des médias en général et des médias sociaux en particulier, là où la tendance à la sensation et à la recherche d’audience l’emporte sur la vérification des faits et la crédibilité des informations. Verified cherche également à lutter contre les discours de haine et leur impact négatif. L’initiative encourage le grand public à confronter et à signaler les discours de haine dans l’espace numérique.

Gabon Matin


Plus que ...

00
Jours
00
Heures
00
Minutes
00
Secondes

Avant la présidentielle
gabonaise du 26 août 2023
#GabonSoir



Aller sur FootGabon

Les + populaires

  1. Nominations au sein des forces de Défense et de Sécurité du Gabon du 2 avril 2020
  2. La Garde républicaine recrute des jeunes gabonais voulant servir dans ses rangs
  3. Cet ingénieux masque mis en place durant la traite négrière contre les esclaves noirs
  4. Locales 2023 : liste complète des candidats investis par le Parti démocratique gabonais
  5. Deux sociétés forestières TTIB et CDG interdites de coupe de bois dans le Haut-Ntem



Les + recents