Libreville, le |




Discours

12e congrès ordinaire du PDG : allocution d’ouverture d’Ali Bongo

12e congrès ordinaire du PDG : allocution d’ouverture d’Ali Bongo © 2022 D.R./GabonSoir

Gabon Matin vous livre l’intégralité de l’allocution prononcée ce vendredi 23 décembre par Ali Bongo à l’occasion du 12e congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG).

Camarades et chers Amis,

Distingués invités,

Chers Congressistes, Braves Militantes et Militants du Parti Démocratique Gabonais,

Quelle joie de vous retrouver ! Quelle joie !

5 ans. Cela fait 5 ans que nous ne nous sommes pas retrouvés en pareille occasion.

La dernière fois, c’était en décembre 2017. Depuis, que d’épreuves surmontées ! Collectivement comme individuellement. Et voilà qu’aujourd’hui, chers Camarades, nous nous retrouvons à nouveau ! Grâce à Dieu !

Je veux, avant toute chose, saluer la mémoire de nos glorieux prédécesseurs dont nous sommes, tous ici, les héritiers. En ce jour, mes pensées vont en particulier vers le premier président du Gabon, M. Léon Mba ; et vers l’inspirateur et fondateur de notre parti, Hadj Omar Bongo Ondimba. Applaudissons-les !

Militantes et Militants du PDG, chers Congressistes,

Ce « Congrès de la Renaissance, pour un PDG Uni et Solidaire », est pour moi, non pas un simple rendez-vous politique. C’est une véritable réunion de famille. La réunion d’une famille unie et solidaire ! Notre famille ! 3

Ce moment, je le sais, était attendu par beaucoup d’entre nous avec impatience.

Je tiens à féliciter chaleureusement toutes les instances et tous les partenaires qui ont contribué à son organisation : en particulier, l’UJPDG, l’UFPDG, le Conseil Consultatif des Sages et les centaines de militants qui se sont mobilisés.

Je tiens également à remercier les responsables des partis amis et alliés qui sont des nôtres aujourd’hui.

Mes salutations les plus sincères vont enfin à chacune et chacun d’entre vous. Je sais votre dévouement au quotidien. Vos sacrifices aussi. Car votre temps à militer est du temps pris à vos familles.

J’en suis profondément conscient. C’est pourquoi je vous en suis infiniment reconnaissant. Du fond du cœur merci. Merci à toutes et à tous !!

Camarades, chers Congressistes,

Ce 12ème Congrès ordinaire est un moment de convivialité. Mais il doit 4

également être un moment de travail. De travail intense.

D’approfondissement des contributions des Conseils Provinciaux qui ont précédé notre congrès.

Plusieurs sujets vont être livrés à votre réflexion. Qu’ils concernent le fonctionnement de notre Pays ou de notre Parti, j’attends de vous de l’audace, de la créativité, de l’innovation.

De vos réflexions doivent découler des propositions. Des propositions concrètes et opératoires. C’est important. Car ces propositions ont vocation un jour à être traduites en actions.

C’est donc aussi entre vos mains que se trouve le destin de notre Pays et de notre Parti. Grande est votre responsabilité.

Mais j’ai confiance. J’ai confiance en vos capacités. Je sais votre attachement au PDG. Je sais votre amour pour le Gabon. Vous y puiserez la force pour nourrir vos réflexions.

Chers Camarades,

En moins d’une quinzaine d’années, le Gabon s’est plus que transformé. Il s’est métamorphosé.

Sur le plan économique, nous sommes passés du tout pétrole à une économie de transformation plus diversifiée. Je peux citer le bois, la pêche, l’agriculture, les mines, le tourisme, les services financiers, etc.

Sur le plan diplomatique, notre pays s’est imposé comme un acteur majeur et respecté. Apprécié pour sa stabilité et sa fiabilité. Dans la lutte pour le climat, le Gabon est considéré comme un pays-moteur, en première ligne.

Pilier de la Francophonie, le Gabon est depuis le mois de juin de cette année membre d’une autre grande famille : le Commonwealth. Et, en octobre dernier, le Gabon a, une nouvelle fois, présidé avec succès le Conseil de sécurité de l’ONU.

Je pourrais également évoquer nos succès en matière de réforme de l’éducation, la bataille pour l’emploi que nous menons, l’amélioration de nos infrastructures, de la desserte en eau et en électricité ou encore le combat pour l’égalité femme-homme.

Ces succès, il faut les rappeler. Mais… loin de moi l’idée de m’en contenter. Car pour le Gabon, j’ai des ambitions encore plus grandes ! De 6

très hautes ambitions !! Les plus hautes ambitions !!!

C’est pourquoi je compte sur vous. Sur votre travail. Pour m’aider. Aider le Gabon à aller encore plus haut, encore plus loin.

Camarades, chers Congressistes,

En bientôt 55 ans, des épreuves, le Parti démocratique en a affronté. Il a toujours su les surmonter. S’adapter. Se remettre en cause aussi. Et innover.

Pour à chaque fois, tel un phénix, renaitre. Renaître encore et toujours pour aller plus haut, plus loin. Là, précisément, où nous voulons mener le Gabon !!!

Je déclare solennellement ouvert le 12ème Congrès Ordinaire du Parti Démocratique Gabonais, « Congrès de la renaissance, pour un PDG uni et solidaire ».

Vive le PDG et que Dieu bénisse le Gabon !!!

Gabon Matin