Libreville, le |




Faits divers

Un « trio maléfique » viole une jeune fille à Ndjolé et recouvre la liberté !

Un « trio maléfique » viole une jeune fille à Ndjolé et recouvre la liberté ! © 2021 D.R./GabonSoir

Trois adolescents identifiés comme N.M., G.N.N. et O.O.D., ont été déférés devant le parquet de Lambaréné le 3 mai dernier. Ils seraient les auteurs d’un viol en réunion commis à Ndjolé, le chef-lieu du département de l’Abanga-Bigné, sur la nommée N.I., elle aussi d’âge juvénile.

Les faits rapportés par une source proche du tribunal de première instance de Lambaréné se sont produits, le 30 avril dernier. R.O. et M.I., deux jeunes filles sont dans les préparatifs de leur 17e anniversaire. Mais faute de moyens financiers, elles ne peuvent organiser les réjouissances en plein centre-ville de Ndjolé car, le lieu retenu pour la circonstance leur coûte cher.

C’est ainsi que deux jeunes garçons surnommés Matchado et Tchapalo - qui ont pourtant interdiction de prendre part à la fête, parviennent à convaincre tout le groupe d’aller festoyer en pleine forêt. La proposition est aussitôt acceptée par les intéressés. Parmi les invités au lieu retenu, qui sera d’ailleurs parfaitement décoré, la jouvencelle N.J. Sauf qu’après avoir mangé, bu et dansé, N.J. qui aurait pris un verre de trop, ne tient plus sur ses jambes.

Elle se serait écroulée sur le chemin du retour en présence de N.M., G.N.N. et O.O.D., qui l’auraient transformée, pendant près d’une heure, en objet sexuel au cours d’un viol en réunion. Lundi dernier, à la faveur de leur présentation devant le juge d’instruction, aucun des mis en cause n’a été placé sous mandat de dépôt. Sans doute du fait de leur âge. Mais comment prévenir ce type de crime chez des délinquants sexuels mineurs ? D’autant que rien ne garantit que le « trio maléfique » ne va pas récidiver.

Avec L’union

Rédaction GabonSoir