Libreville, le |




Mercato

L’annonce du départ de Lionel Messi de Barcelone provoque un séisme en terre Catalane

L’annonce du départ de Lionel Messi de Barcelone provoque un séisme en terre Catalane © 2020 D.R./GabonSoir

Annoncé mardi dernier sur le départ par plusieurs médias argentins et démentis plus tard par certains membres du board du FC Barcelone, la décision de la pulga de quitter son club formateur a été confirmée aujourd’hui par plusieurs médias sportifs. Ce coup de tonnerre s’est abattu sur les indéfectibles fans du club catalan provoquant colères et manifestations alors que le contrat de l’enfant chéri du Camp Nou courre jusqu’au 30 juin 2021.

Quid de la situation actuelle du club

Depuis près de cinq ans, le Barça n’arrive plus à faire figure honorable dans la plus prestigieuse des compétitions européennes et l’humiliation (8-2) que lui a infligée le Bayern de Munich ce 14 août 2020 durant le quart de finale comptant pour la Champions league a profondément bouleversé l’échiquier du football barcelonais.

En effet selon plusieurs organes de presse espagnole à l’instar du quotidien sportif espagnol pro madrilène “Marca“, la superstar du ballon rond Lionel Messi, sociétaire du FC Barcelone, a décidé de quitter son club de toujours par le biais d’un courrier recommandé qu’il a envoyé ce mardi 25 août 2020 tout en ne prenant pas part à la séance d’entraînement prévue ce jour. Il faut dire que depuis plusieurs années, le FC Barcelone cravache en championnat et a en quelque sorte perdu de sa grandeur en coupe d’Europe, ne parvenant plus à atteindre le dernier carré de celle-ci ni à la remporter, tandis qu’à l’opposé, son grand rival de toujours (le Réal Madrid) en a aligné trois de suite récemment.

Les raisons du divorce

Les raisons du départ du natif de Rosario sont nombreuses mais l’on peut dire sans se tromper qu’elles peuvent être au nombre de quatre. Premièrement, l’échec du retour de Neymar est une cause importante dans la longue réflexion de Lionel Messi quant à un futur départ. Il avait même envisagé léguer l’avenir du FC Barcelone à la star brésilienne qui aurait pu revenir en Catalogne il n’y a pas si longtemps. Mais encore une fois, les tractations lentes et amorphes de la hiérarchie n’ont pas convaincu les tauliers du vestiaire blaugrana qui n’ont pas observé une réelle envie des dirigeants pour précipiter un retour imminent de Neymar qui semblait réellement vouloir revenir ; de plus, le choix de Griezmann en remplacement de l’ex joueur de Santos avait été mal perçu par la pulga et compagnie. Deuxio, le prétendu discrédit entretenu par la direction du club via une campagne numérique révélée par la station de radio populaire de Madrid “La Cadena Ser“ à l’endroit des joueurs clés de l’équipe : le fameux scandale du nom de “barçagate“.

Par ailleurs, on peut parler des tensions issues de la baisse des rémunérations des joueurs catalans pour aider leur club à faire face aux désastres économiques liées au Covid-19 ; alors que les joueurs étaient unanimes sur la question, des rumeurs relayés par des journaux catalans ont affirmé le contraire, jetant une nouvelle fois le froid entre joueurs et direction. Pour finir, l’arrivée du nouvel entraîneur, Ronald Koeman, a déclenché une épuration du vestiaire barcelonais voulue par ce dernier en mettant sur le marché des transferts des cadors comme Luis Suarez, Jordi Alba, Gérard Piqué… qui se trouvent être de très bons camarades de Messi, déclenchant certainement la fureur de celui-ci ; ce qui a été très certainement le dernier élément déclencheur de l’envie de départ de Messi.

Manifestations anti-Bartomeu et conséquence

Mais en début de soirée, des supporters se sont réunis devant les bureaux du FC Barcelone pour manifester leur colère et crier à la démission de celui qui est la raison profonde de la crise accablante que traverse le club : Josep Maria Bartomeu, président en exercice du club. Pour les socios, s’il y a bien quelqu’un qui doit partir, c’est le président du club car ces dernières années, ces choix ont été très critiqués, n’apportant quasiment pas de plus-value à l’effectif ni à la direction catalane. Pour ces férus de football, la vie sans Messi serait insipide surtout que psychologiquement, le club de Barcelone dans son entièreté ne s’était pas préparé à une telle séparation. De plus, perdre son meilleur argument alors que la concurrence se fait rude du côté de l’ennemi madrilène ne saurait être accepté d’autant plus que la pulga a toujours fait savoir son intention de rendre plus compétitif l’effectif du club, pour que le malheur de ne s’abatte pas dans les rangs catalans. Chose qui est arrivée la semaine précédente celle-ci face aux allemands. Aux environs de 22h, l’ex président barcelonais de 2003 à 2010, Joan Laporta, a appelé à la démission de Bartomeu et de son Conseil d’Administration.

Une réunion d’urgence a été convoquée par le Conseil d’Administration du club pour acter la démission de Josep Maria Bartomeu afin que celui-ci cède son fauteuil pour freiner les élans de départ de Messi qui serait infernal voir dramatique pour le FC Barcelone qui ne peut se résoudre à voir son atout le mieux outillé et le plus en vue à déposer ses bagages dans une autres formations autre que celle de Barcelone. Le suspense ne serait pas de longue durée, à en croire la chaîne de télévision sportive argentine “TYC Sports“, car la reconstruction du club ne peut et ne doit passer que par la présence du maître à jouer argentin, qui le temps venu, saura passer le témoin à son successeur comme l’avait fait Ronaldinho avant qu’il ne s’en aille pour le Milan AC.

Andy Lionel Ndinga