Libreville, le |




Epidémie

Ouganda : le pays déclare une épidémie de maladie à virus Ebola

Ouganda : le pays déclare une épidémie de maladie à virus Ebola © 2022 D.R./GabonSoir

Les autorités sanitaires de l’Ouganda ont déclaré mardi une épidémie d’Ebola après qu’un cas de virus Ebola a été confirmé dans le district Mubende, dans le centre du pays, a indiqué la branche africaine de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’Institut de recherche sur les virus de l’Ouganda a confirmé le cas après avoir testé un échantillon prélevé sur un homme de 24 ans. Ceci fait suite à une investigation menée par l’équipe nationale de riposte rapide sur six décès suspects dans le district ce mois-ci. Huit cas suspects sont actuellement pris en charge dans une structure de santé.

« C’est la première fois depuis plus d’une décennie que l’Ouganda signale une épidémie du virus Ebola Soudan. Nous travaillons étroitement avec les autorités sanitaires nationales pour enquêter sur la source de cette épidémie, tout en soutenant les efforts visant à rapidement déployer des mesures de contrôle efficaces », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé ( OMS ) pour l’Afrique.

« L’Ouganda n’est pas novice en matière de maîtrise efficace d’Ebola. Grâce à son expertise, des mesures ont été prises pour rapidement détecter le virus et nous pouvons compter sur ce savoir pour arrêter la propagation des infections », a-t-elle ajouté.

Parmi les sept épidémies du virus Ebola Soudan qui ont précédemment eu lieu, quatre d’entre elles l’ont été en Ouganda et trois au Soudan. L’Ouganda a signalé une épidémie du virus Ebola Soudan pour la dernière fois en 2012. En 2019, le pays a connu une épidémie de virus Ebola Zaïre. Le virus avait été importé de la République démocratique du Congo voisine, qui luttait alors contre une vaste épidémie dans le nord-est du pays.

Assistance de l’OMS

L’OMS aide les autorités sanitaires de l’Ouganda à mener des investigations et déploie du personnel dans les zones affectées. L’Organisation a expédié du matériel afin de soutenir les soins fournis aux patients et fait parvenir sur place une tente qui servira à les isoler.

Alors que la vaccination en ceinture des personnes à haut-risque avec le vaccin Ervebo (rVSV-ZEBOV) a été très efficace pour maîtriser la propagation d’Ebola lors de récentes épidémies en République démocratique du Congo et ailleurs, ce vaccin n’a été approuvé que pour protéger contre le virus Ebola Zaïre. Un autre vaccin produit par Johnson and Johnson pourrait être efficace, mais n’a pas encore été spécifiquement testé contre le virus Ebola Soudan.

Ebola est une maladie grave, souvent mortelle, qui affecte les humains et d’autres primates. Le virus existe sous six différentes espèces, dont trois (Bundibugyo, Soudan and Zaïre) ont causé de vastes épidémies dans le passé. Le taux de létalité du virus Ebola Soudan a varié entre 41% et 100% lors des épidémies précédentes. Il a été démontré qu’un début précoce de traitement de soutien réduit considérablement le nombre de décès dus à Ebola.

Gabon Matin